Partagez|

Retour à la normale {Damon}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Madison L. Blackwood
_______________________

Sexy ❧ Naughty ❧ Bitchy

avatar

Hécate ♥
● Messages : 293
● Camps : Ordre des Ténèbres
● Situation : En couple, maman d'une petite Hécate.
● Activitées : Membre de l'odt & maman, c'est déjà bien assez x)

Pensine
Pseudo IRL: Marine
Double comptes: Liam && Athénaïs.

MessageSujet: Retour à la normale {Damon} Jeu 24 Jan - 17:04

just tell me that you'll stay.


Je n'avais même pas assez de mots que pour décrire la joie que j'éprouvais de savoir que cette histoire était de l'histoire ancienne. J'avais enfin retrouvé mon homme, il y a deux jours de cela, et je ne m'étais pas privée pour lui montrer à quel point il m'avait manqué pendant ces deux ans. Malgré que je n'étais pas vraiment quelqu'un de câlin au départ, j'avais mis ce côté de moi sur le côté lorsqu'il était revenu. Rien que de voir dans quel état il était en revenant, je m'en étais voulue de ne pas m'être faite arrêtée également pour au moins comprendre ce qu'il avait dû endurer pendant ces deux longues années. Certes, il avait bien fallu que je sois là et que je prenne la fuite ne serais-ce que pour Hécate, mais bon. J'étais allongée sur mon lit, poussant un petit soupir tout en regardant mon homme couché à côté de moi. « - Dors-bien, tu l'as mérité ... » murmurais-je tout en caressant doucement ses cheveux, sachant qu'il était déjà endormi depuis longtemps. Néanmoins, quant à moi, j'étais trop absorbée par mes pensées que pour arriver à m'endormir et je me glissais lentement hors du lit, faisant attention pour ne pas faire de bruit et pour ne pas le réveiller par la même occasion.

Je jetais un léger coup d'oeil du côté de la chambre de la petite, qui semblait profondément endormie, et je me passais une main dans les cheveux, me dirigeant vers la salle de bain pour vérifier que j'avais malgré tout une allure décente et je me lissais longuement les cheveux, enfilant un tee-shirt rouge ainsi qu'un pantalon en latex, plus que moulant, qui, je le savais, me rendait un côté totalement irrésistible et indomptable à la fois. Une légère couche de maquillage sur les yeux et un peu de gloss sur les lèvres et ce fut parfaitement bon pour que je puisse aller traquer un presque totalement innocent de membre de la Résistance.

Je partis rapidement à la recherche d'un innocent et rapidement, la proie parfaite fut à ma disposition. «  - Salut, toi. Tu attends quelqu'un ?  » demandais-je presque innocemment au jeune homme présent en face de moi, un sourire angélique accroché au visage. Ces imbéciles étaient tellement devenus compliqués à berner que je sentais que j'allais devoir user de toute ma ruse pour arriver à le coincer. Quoi que ..Le jeune homme m'indiqua la place libre en face de lui et je souris mentalement, sachant que désormais, ça allait être du gâteau. «  Qu'est-ce que tu fais seul? T'es mignon, pourtant. » déclarais-je le plus naturellement du monde. Je le détaillais un instant, comme pour confirmer mes dires. Grand brun ténébreux aux yeux bleus, environ 1m85. Pas mal, mais pas vraiment mon genre.

En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, j'arrivais à l'entrainer à l'extérieur. Moi qui pensait que les résistants étaient devenus plus méfiants, prudents et intelligents ... Faut croire que non, visiblement. Je l'entraînais dans le coin de le plus sombre de l'Allée des Embrumes et lui, comme un naïf, se laissait emmener sans la moindre résistance. Naïf. Finalement, je me stoppais et me tournait vers lui, mon sourire devenant bien plus sournois qu'auparavant. «  C'est maintenant qu'on va s'amuser. Ta mère ne t'as jamais dit de ne pas écouter, et encore moins de suivre, un inconnu ? » lui demandais-je avant de brandir ma baguette à toute vitesse, le stupéfixiant avant de m'approcher de lui en minaudant. J'avais la panoplie de la parfaite garce, c'était quelque chose de sûr et certain.

Et c'est ainsi que pendant plus d'une demi-heure, je m'amusais à le torturer des façons les plus inhumaines possibles, l'abandonnant à moitié mort dans la ruelle et transplanant de celle-ci rapidement pour ne pas que quelqu'un me tombe dessus une fois que je lui eut lancé un sort d'Oubliettes afin qu'il ne se souvienne ne serais-ce même pas de mon visage. En moins de temps qu'il n'en faut que pour le dire, je fus de retour à la maison et je fus légèrement surprise de constater qu'il faisait aussi calme que quand j'étais partie. Néanmoins, une mini-furie blonde arriva à toute vitesse et lorsque je me baissais, entoura ses petits bras autour de mon cou. Elle n'était pas forcément une enfant câline et pourtant, tant que c'était avec Damon et moi, il n'y avait aucun problème et elle en faisait même sans qu'on ne lui en demande. Elle se pelotonna contre moi et je passais ma main dans ses cheveux, souriant légèrement. Elle s'écarta ensuite et me regarda avec ses petits yeux de Chat Potté. «  - Tu as faim ?  » lui demandais-je tandis qu'elle hocha frénétiquement la tête, me faisant de nouveau légèrement sourire. Je me dirigeais vers les placards, attrapant rapidement un bol que je remplis de lait et mit des céréales dedans, le mettant devant elle avec une cuiller avant de finalement monter à l'étage, allant m'asseoir à côté de Damon. Le pauvre, il allait sûrement resté épuisé un bout de temps, après deux ans sans vraiment pouvoir dormir à proprement dit. Je caressais du bout des doigts sa joue, faisant attention à ne pas le réveiller et je déposais un baiser sur son front, le regardant dormir en souriant.
© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________


La vie est une porte qu'on nous claque lentement au nez, et lorsque l'ouverture se réduit à une fine fente de lumière, nous tâchons de nous souvenir de ce merveilleux paysage qu'elle nous offrait jadis, grand ouvert, le panorama d'un avenir sans fin. Cet avenir meurt ce jour même où je me souviens.

© TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon B. Jovovich
_______________________


avatar

.
● Messages : 101
● Camps : ODT
● Situation : En couple avec la magnifique Madi' et papa de la plus belle des p'tites filles
● Activitées : ..

MessageSujet: Re: Retour à la normale {Damon} Mer 30 Jan - 16:14

Retour à la normale
"I do not want to live without you"


L’épreuve la plus difficile de toute sa vie est enfin derrière lui. Il peut respirer et espérer une existence normale. On dit souvent que la prison change un homme. C’est sans doute vrai, mais pas dans le sens que l’on souhaiterait. Damon est devenu plus cruel encore, rongé par la rancoeur qu’il éprouve. Par ces longs mois de torture, d’humiliation. S’il vient à mettre la main sur n’importe lequel de ses ennemis, il est probable qu’il soit bien plus sadique qu’autrefois. Qu’il déverse toute cette frustration accumulée au plus profond de son âme. Mais d’un autre côté, sa petite famille lui a tellement manqué, qu’il veut profiter de chaque instant à leur côté, comme s’il s’agissait du dernier.

Profondément endormi, il ne rêvait pas. Non, cela fait bien longtemps que les rêves ont cédé leur place aux cauchemars. Les pires sensations, celles qui sont capables de détruire tout homme. A Azkaban, dormir était devenu un luxe et probablement que sans le savoir, Damon rattrape les longues heures qui lui manquent. Epuisé, il l’est du matin au réveil, jusqu’au soir au coucher. A force, il a l’impression de n’être plus que l’ombre de lui-même. Une sensation qui devient de plus en plus difficile à porter, surtout vis-à-vis des personnes qu’il aime. Le jour s’était levé, depuis sûrement plusieurs heures quand il ouvrit enfin un oeil. Sur le ventre, la tête enfouie dans son oreiller, il a bien du mal à émerger, mais la présence de Madison l’aide à se réveiller presque entièrement. Il la regarde, lui sourit même, comme si jamais rien ne s’était passé. Comme s’ils n’avaient pas été séparé par de longs mois d’emprisonnement. Pire encore, comme s’il n’avait subi aucune torture, aucune humiliation, même si son corps tout entier hurlerait bien l’inverse. Les blessures le tiraillent, mais il fait comme si tout allait bien. C’est son échappatoire pour éviter la question qui fait si mal. Cette question qui lui fait douter de lui-même. Après quelques instants, il finit par se redresser légèrement. Tout lui donne l’impression d’être dans un rêve. A commencer par Madison qui est là, auprès de lui, mais aussi l’odeur de son propre après-rasage, qui est comme un lointain souvenir. La veille, Damon était resté des heures sous la douche, comme quelqu’un qui découvre ce luxe. Un luxe oui, un luxe auquel il n’avait pas le droit à Azakaban. Personne n’avait la possibilité de se laver tous les jours et quand ils pouvaient se débarbouiller un peu, l’eau était glaciale. Un peu comme si priver les prisonniers d’hygiène était une autre façon de les humilier d’avantage. Et ça marchait bien, même très bien. Si bien que sous l’eau, il ne s’était même pas préoccupé de ses blessures.

Mais s’il s’agit de la réalité, il doit en profiter. La veille encore, en échappant à la surveillance de Madison - qui n’est sûrement pas prête à le laisser sortir seul à cause de ses nombreuses blessures -, Damon s’était permis d’aller retirer une commande, passé deux ans auparavant. A sa grande surprise, l’objet de tous ses désires l’attendait bien patiemment. Le vendeur s’était même exclamé de le revoir après tout ce temps.

Ici même, bien que la chambre n’est pas ce qu’il aurait voulu, le fils Jovovich décida de ne plus attendre. Il observait cette magnifique femme qui partage sa vie depuis quelques années maintenant et lui attrapa la main, l’air de rien.

« C’est pour te revoir que j’ai tenu aussi longtemps. »

C’était bien grâce à elle, mais aussi à leur petite tornade blonde, qu’il avait tenu bon. L’espoir d’un jour les revoir, de pouvoir les toucher, lui permettait d’endurer les pires souffrances.

« Tu sais combien je suis nul pour les discours … mon truc, c’est menacer les gens. Et je n’ai aucune envie de te menacer pour que tu accepte de devenir ma femme alors … »

Grimaçant de douleur en attrapant son pantalon au bout du lit, il fouille dans sa poche et en sort une petite boite recouverte d’un velours noir. La regardant durant un instant, il l’ouvre en montrant la bague qui s’y trouve à sa blondinette préférée.

« … Madison, épouses-moi. Oh et je n’accepterai qu’un oui ou un non. Pas de peut-être ou l’année prochaine ou … oh c’est horrible maintenant je me transforme en moulin à paroles … »

Un sourire un peu crispé sur le visage, il attendait la réponse avec impatience, aussi bien qu’il la redoutait. Son coeur en battait terriblement fort, si bien qu’il croit que sa cage thoracique va finir par exploser. Plus rien n’existait autour d’eux et même s’il tentait de plonger son regard dans celui de Madison, il lui était impossible de deviner le petit mot qu’elle s’apprêtait à dire.

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madison L. Blackwood
_______________________

Sexy ❧ Naughty ❧ Bitchy

avatar

Hécate ♥
● Messages : 293
● Camps : Ordre des Ténèbres
● Situation : En couple, maman d'une petite Hécate.
● Activitées : Membre de l'odt & maman, c'est déjà bien assez x)

Pensine
Pseudo IRL: Marine
Double comptes: Liam && Athénaïs.

MessageSujet: Re: Retour à la normale {Damon} Jeu 31 Jan - 21:41

just tell me that you'll stay.


J'avais toujours eu tendance à torturer les gens avant de les achever. C'était plus cruel, véritablement, et je devais avouer que c'était tout bonnement jouissif de voir son ennemi se tordre de douleurs en face de soi, le corps secoué de spasmes tant sa douleur était évidente et qu'il finisse par vous supplier de mettre fin à ses douleurs. Je ne m'étais jamais vraiment faite prier pour torturer les vieux un peu trop chiants ou résistants à mon goût, ou même les adolescents qui se croyaient déjà arrivés alors qu'ils ne sont même pas encore sortis de Poudlard et qu'ils n'ont encore rien comprit à leur vie. Ah, bande d'idiots ... Enfin, bref. Certains membres de l'Ordre étaient plus radicales et tuaient directement, sans passer par la case torture. Damon, quant à lui, était plus sanguinaire que moi, tandis que je préférais grandement détruire une personne mentalement et laisser sa vie s'effondrer comme un paquet de cartes plutôt que de la saigner comme un veau.

Bref, une fois que j'eus estimé avoir assez torturé le pauvre innocent auprès duquel j'avais ouvertement joué de mes charmes afin de l'attirer à l'extérieur et le torturer à mon aise, je l'avais laissé partir, non sans lui avoir lancé un sort d'Oubliettes pour être sûre qu'il ne se souviendrait d'absolument rien me concernant. Malgré que les membres de l'Ordre s'étaient évadés, mieux valait rester prudente malgré tout car, pour ma part, je n'ai nullement envie d'aller goûter à la prison. Bref. En rentrant à la maison, la première chose que je fis fut d'aller donner le petit déjeuner à Hécate, foutant -pour une fois- la paix à l'elfe de maison -quoi que ça ne lui aurait pas fait de mal de se remuer un peu le postérieur, car en ce moment, il ne sert absolument à rien- et, une fois que la petite blondinette se jeta sur son bol, je montais à l'étage avec un léger sourire, allant m'asseoir à côté de Damon.

Je le regardais un long moment dormir, un petit sourire accroché aux lèvres. Si ce n'est les blessures qu'il arborait, c'était difficile de croire qu'il avait été à Azkaban. Vu le temps qu'il avait passé hier dans la salle de bain, il avait sans aucun problème réussi à ravoir une apparence semblable à celle d'avant, si ce n'est qu'il était vraiment amaigri, ce qui pouvait se comprendre à plus de 250%. Disons que ça ne devait pas vraiment être le buffet cinq étoiles là-bas, hein. D'ailleurs, j'étais prête à parier qu'ils n'avaient que très rarement et en très peu de quantité à manger. Juste suffisamment pour être sûrs qu'ils ne meurent pas et encore, certains avaient sans doute moisit en taule. Enfin, soit. Je sortis de mes pensées en l'entendant me parler et secouait légèrement la tête, souriant légèrement à ses paroles. « - Encore heureux que t'as tenu, je serai venue te hanter même si t'avais décidé de te laisser aller.  » déclarais-je en adoptant un petit air déterminé. Je n'aurai jamais accepté qu'il se soit laissé mourir, de toute façon. Il est la seule personne que j'ai pu aimer autant, en sachant que je n'étais vraiment pas du genre à m'attacher aux gens, et c'était également le seul qui n'avait jamais trahi ma confiance. Il me connaissait depuis que j'étais gosse et à l'époque, jamais je n'aurai pu penser que j'allais finir en couple avec lui et que nous allions avoir une fille. Surtout qu'à la base, j'étais pas quelqu'un branché ni amour ni enfants.

Je l'écoutais parler et caressait du bout des doigts sa joue mais je me figeais instantanément en entendant quelques mots qu'il venait de prononcer. Moi qui avait juré Merlin de ne jamais au grand jamais me marier, il faut croire que ça allait être de nouveau une promesse envers moi-même que je n'allais pas tenir. Boarf, de toute façon, avec Damon, j'avais l'habitude de ne pas tenir ce que je me promettais, hein, ça ne changeait rien. Le pauvre, à voir le sourire crispé qu'il affichait et la façon angoissée et nerveuse dont il parlait, il était vraiment stressé. «  - Je.. Oui.  » répondis-je tout en rapprochant mon visage du sien, déposant un doux baiser sur ses lèvres, faisant attention à ne pas toucher quelconque de ses blessures, pour être sûre de ne pas lui faire du mal. Je ne pus retenir un léger sourire, à moitié amusé. «  - N'empêche qu'il n'y a vraiment qu'avec toi que je fais des trucs comme ça, hein. Déjà, en étant petite, je m'étais jurée de ne jamais faire de gosse et encore moins de tomber amoureuse ou de me marier.. Et avec toi, j'ai désormais tout fait. » déclarais-je. C'est quand même marrant de se rendre compte comme ça, au fil du temps, d'à quel point notre vision des choses changent.. et d'à quel point les gens peuvent vous la faire changer, aussi. Je le détaillais l'espace d'un instant et jetait un coup d'oeil sur l'une des blessures qu'il avait, poussant un petit soupir. «  - Elles te font toujours mal.. » déclarais-je, ça n'avait rien d'une question. J'avais bien remarqué la petite grimace de douleur qu'il avait faite en bougeant légèrement et même s'il ne montrait pas vraiment sa douleur, je savais que c'était loin d'être quelque chose de futile. Une chose est certaine : mieux vaut qu'aucun résistant ne croise ma route désormais, s'il tient vraiment à sa peau. Néanmoins, en réfléchissant, une réflexion me vint en tête et je plissais légèrement les lèvres. Il avait forcément dû sortir pour aller chercher la bague et pourtant, dans son état, c'était pas vraiment prudent. «  - En revanche, promets-moi une chose. Tu ne sors pas d'ici seul, si un Résistant te tombe dessus dans cet état, tu feras pas long feu. » lui dis-je tout en guettant sa réaction, espérant au moins qu'il n'allait pas trop mal le prendre. Ce n'était pas pour le priver de liberté ou quoi que ce soit, c'était surtout pour être certaine qu'il était en sécurité et qu'il ne risquait pas de se faire assassiner à tout bout de champ.
© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________


La vie est une porte qu'on nous claque lentement au nez, et lorsque l'ouverture se réduit à une fine fente de lumière, nous tâchons de nous souvenir de ce merveilleux paysage qu'elle nous offrait jadis, grand ouvert, le panorama d'un avenir sans fin. Cet avenir meurt ce jour même où je me souviens.

© TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon B. Jovovich
_______________________


avatar

.
● Messages : 101
● Camps : ODT
● Situation : En couple avec la magnifique Madi' et papa de la plus belle des p'tites filles
● Activitées : ..

MessageSujet: Re: Retour à la normale {Damon} Mer 6 Fév - 11:17

Retour à la normale
"I do not want to live without you"


Azkaban était derrière lui maintenant, mais c’était plus facile à dire qu’à vivre. Le retour à la normale était délicat, tel un rêve. Il y a toujours cette peur au réveil. Est-ce qu’une fois les yeux ouverts, il reverra cette vieille cellule poisseuse ou sa luxueuse chambre ? Cette fois-ci, il était bien content de se trouver auprès de Madison. Comme elle lui a manqué, sans doute qu’elle ne se doute même pas à quel point il aurait tout donné rien que pour la voir. Finalement, lui qui renier toute vie sentimentale, s’est retrouvé bien changé aux côtés de cette femme. Mais il ne regrette rien et préfère de loin cette vie là, plutôt que celle qu’il s’était imaginé autrefois. Du mieux qu’il pouvait, Damon tentait de reprendre son existence loin de la prison. Ca ne faisait que deux jours qu’il était libre, les pires souvenirs encore si frais dans sa mémoire. Des choses dont il ne parlera jamais à Madison, préférant de loin garder son image d’homme solide qui n’a peur de rien, ni même personne. D’un autre côté, le seul point positif là-dedans, c’est que lors de l’évasion, il avait retrouvé son père. ‘Fin c’est plus l’inverse qui s’est produit, mais toujours est-il, que les deux Jovovich étaient de nouveau libre et bien décidés à se venger. D’ailleurs, pour le moment, Valafar vit avec eux, le temps de se trouver une nouvelle maison, puisque la sienne a été détruite durant son long séjour derrière les barreaux.

Mais pour le moment, Damon voulait reprendre les choses là où il s’était arrêté. Pour ce sorcier, c’était vraiment un grand moment et le stress était au rendez-vous. Il faut dire qu’il est plutôt doué pour menacer, faire souffrir et abattre les gens, mais pour dévoiler ses sentiments, on repassera. Néanmoins, Madison l’aidait en usant de l’ironie, alors qu’il lui disait avoir survécu grâce à l’espoir qu’il avait de la retrouver. Un demi-sourire sur le visage, pour rien au monde il ne se serait laissé mourir, bien que parfois, l’envie lui avait traversé l’esprit. Pour beaucoup de personnes, notamment leur père réciproque, leur relation a trainé, trainé avant d’enfin évolué. Mais pour Damon, c’était quelque chose qui s’est passé rapidement. Il a toujours éprouvé des sentiments pour cette jeune sorcière. Des sentiments qu’il refoulait au fond de lui-même, jusqu’au jour où il ne pouvait plus le faire. Et voilà qu’une chose en entrainant une autre, ils ont vécu ensemble et ont eu une petite fille. Une petite tornade serait plus appropriée, mais ils l’ont fait. Depuis quelques temps, une autre envie lui trottait dans la tête. Une envie qu’il pensait ne jamais pouvoir assouvir. A Azkaban, il regrettait de ne pas s’être lancé plus tôt. Cette libération lui redonnait l’espoir. Mais cette fois-ci, il ne voulait pas remettre sa demande au lendemain, ne sachant pas ce qui leur arriverait dans un futur proche. Il a connu la prison, qui dit qu’il ne finira pas par se faire tuer un jour ou l’autre ? Et si ça devait arriver, il ne voudrait pas mourir en regrettant de ne pas avoir fait certaines choses.

En bafouillant presque, il venait de faire sa demande et ne manquait pas non plus la réaction sur le visage de sa blondinette préférée. S’ils se trouvaient dans un manga, elle serait sûrement tomber du lit et personne ne peut lui en vouloir. Damon est loin d’être un homme démonstratif de ses sentiments et cette demande en mariage arrivait comme ça, sans crier gare. Il ne s’était pas écoulé beaucoup de temps entre la question et la réponse, mais assez, tout de même, pour que le sorcier sente son coeur s’acharner contre sa cage thoracique. La panique totale. De quoi aurait-il l’air si elle refusait ? Mais pour son plus grand bonheur, et aussi pour lui éviter une crise cardiaque, la réponse arrivait assez vite. Il ne s’attendait pas à un oui. ‘Fin si, sauf qu’il imaginait que le mot « mais » arriverait pour tout gâcher, ce qui n’avait pas été le cas heureusement. Soulagé, il ne put réprimer son sourire, avant de l’embrasser. Il l’avait enfin fait, depuis le temps qu’il en avait ressenti l’envie. La remarque qui s’en suivit, l’amusa assez. Il y a quelques années de ça, si on lui avait dit qu’il aurait eu une enfant et se serait marié, jamais il ne l’aurait cru, puisque ce n’était même pas dans ses projets que de fonder une famille.

« Je n’imaginais pas qu’une femme aussi parfaite pouvait exister. »

Son sourire venait de s’intensifier et son regard se voulait presque innocent lorsqu’il ajouta :

« Il ne nous manque plus qu’une seule chose … un mini-Damon. »

Etant conscient que Madison détestait être enceinte, qu’elle était insupportable et grincheuse. Et qu’elle lui mettait toujours dans les dents que c’était de sa faute si elle ne rentrait plus dans ses vêtements, il se doutait que cette nouvelle grossesse serait repoussée un maximum. D’ailleurs, il s’imaginait bien qu’elle allait se servir de ses blessures pour l’empêcher de lui sauter dessus maintenant. Et en parlant de blessures, la grimace de Damon n’était, apparemment, pas passée inaperçue. Son regard suivit celui de sa future femme, pour se poser sur une plaie pas encore bien cicatrisée.

« Ca passera. »

Ce fut sa seule réponse. Malgré tout, sa fierté était restée intacte et il ne voulait pas montrer la moindre de ses faiblesses à sa famille. Puis, il n’avait pas vraiment envie que Madison l’oblige à rester au lit. Il n’a peur de rien, mais contredire cette femme, c’est limite suicidaire pour certains. Pour lui, c’est juste ceinture en ce qui concerne les câlins. Cependant, le lien entre la sortie improvisée et la bague n’avait pas mis longtemps avant d’être fait. Evidemment, à sa place, Damon ne la laisserait même plus mettre le nez dehors sans être avec elle. Il ne pouvait pas lui en vouloir de faire pareil le temps que les blessures ne soient totalement guéries.

« Tu as ma parole. »

Son estomac le ramenait à la réalité en faisant des bruits insupportables. S’en était limite gênant. Mais après avoir été privé de nourriture, il avait bien quelques kilos à reprendre et un petit déjeuner s’imposait. Une main sur celle de Madison, l’autre sur son propre ventre, il relevait les yeux tout en reprenant son air innocent.

« Tu as déjà prise ton petit-déjeuner ? »

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madison L. Blackwood
_______________________

Sexy ❧ Naughty ❧ Bitchy

avatar

Hécate ♥
● Messages : 293
● Camps : Ordre des Ténèbres
● Situation : En couple, maman d'une petite Hécate.
● Activitées : Membre de l'odt & maman, c'est déjà bien assez x)

Pensine
Pseudo IRL: Marine
Double comptes: Liam && Athénaïs.

MessageSujet: Re: Retour à la normale {Damon} Sam 9 Fév - 10:47

just tell me that you'll stay.


Je me souvenais sans aucune difficulté des paroles que me disait mon père lorsque j'étais gamine. Le nombre de fois sur une journée qu'il pouvait me répéter que de toute façon, si je n'étais pas mariée à dix-sept ans ou du moins que si je n'avais pas trouvé le gars avec lequel je voulais faire ma vie à cet âge là, il me marierait à un parfait inconnu friqué qui pourrait être mon grand-père. Dieu merci, il n'avait jamais osé faire ça. De toute façon, je n'avais jamais vraiment prit au sérieux ses menaces, étant bien trop consciente de mon statut de princesse privilégiée qui pouvait se permettre tout et n'importe quoi. Je savais bien évidemment que mon père m'aimait de trop que pour m'imposer quelque chose comme ça, qui pourrirait ma vie. Et de toute façon, si jamais il avait osé, je n'aurai même pas hésité pour fuguer et me tirer dans un pays lointain après avoir assassiné le papy et mon père.

Enfin quoi qu'il en soit, lorsque j'étais tombée enceinte d'Hécate, je pouvais sans aucun problème me souvenir du grand sourire qui avait étiré les lèvres de mon paternel. Comme je n'étais pas encore mariée et que j'avais déjà dépassé la vingtaine -avoir dépassé les vingt ans sans avoir d'enfant, c'était déjà un sacrilège chez les sangs-purs alors ne pas être mariée ... deux fois pire ! -, il trouvait que cette grossesse venait parfaitement bien s'initier dans l'histoire. Pour ma part, je devais avouer que j'avais au départ eu assez bien de mal. En faite, j'avais toujours eu une peur bleue de l'accouchement, mais aussi de la grossesse en elle-même. Etre métamorphosée en genre de monstre au sautes d'humeurs plus qu'effrayantes, qui, de plus ressemble à Sauvez Willy ? Plutôt mourir tout de suite, oui. Finalement, je m'étais -durement mais sûrement- résignée à ma condition et je n'avais finalement jamais regretté d'avoir gardé l'enfant. De plus, j'étais déjà parfaitement consciente que Damon serait déçu comme pas deux si je décidais de ne pas le garder donc voilà. Je devais avouer que je ne regrettais nullement ma petite princesse, loin de là. Et jamais je ne l'avais regrettée, malgré qu'elle nous avait bien mené la vie dure à son père et à moi dés ses premiers jours, cette petite tornade étant une véritable calamité dotée d'un caractère bien trempé, mais bon, avec des parents comme les siens, on peut la comprendre quand même hein.

Malgré toutes les promesses mentales que je m'étais faites des années durant, je ne pus me retenir de sourire tendrement à Damon lorsqu'il me fit sa demande en mariage. Je devais avouer que c'était plutôt marrant, et attendrissant par la même occasion car bon, disons que je n'avais pas l'habitude de le voir tous les jours comme ça, loin de là. Lorsqu'il était en membre sadique de l'Ordre des Ténèbres, prêt à torturer et même tuer des Résistants avec son air le plus méchant, on ne pouvait nullement imaginer qu'il pouvait se conduire comme ça, même juste de temps en temps, ça semblait juste inimaginable. Néanmoins, je ne pus m'empêcher de rougir légèrement à ses paroles. Comme il est chou, mon p'tit bout d'homme ! « - T'es trop mignon.. » murmurais-je avant de déposer furtivement mes lèvres contre les siennes avant de finalement rouler un peu des yeux aux paroles qui s'en suivirent.

En réalité, je m'attendais parfaitement à ce que ce sujet finisse par être mit sur le tapis, un jour ou l'autre, mais je mentirai en disant que ça me ravissait. Certes, Hécate était mon rayon de soleil et, avec Damon, c'était la personne que j'aime le plus au monde, mais je ne savais pas vraiment si j'avais envie de ravoir un enfant maintenant. Je réfléchis l'espace d'un instant, avant de finalement soupirer, m'avouant à moitié vaincue. « - Bon.. On avisera de ça lorsque tu seras rétabli. » finis-je par déclarer. Ce n'était ni un non, ni un oui, même si ça penchait sans doute plus pour le 'oui', m'enfin. De toute façon, attendre qu'il soit rétablit sera déjà une marge d'attente assez longue vu les blessures qu'il arborait à l'heure actuelle, après tout.

D'ailleurs, mon regard se porta sur ses blessures et je poussais un léger petit soupir en constatant que certaines étaient quand même assez profondes et loin d'être entrain de se rétablir, me contentant de hocher lentement la tête lorsqu'il me répondit que ça passera. Je ne pus me retenir de sourire de nouveau lorsqu'il me promit de rester à la maison, ou du moins de ne la quitter qu'en compagnie de quelqu'un. Vu son état, il aurait vite fait de se faire maîtriser par des Résistants et d'être tué ou remit en taule et je n'y tenais pas le moins du monde. Pourtant, je ne résistais pas à l'envie d'éclater de rire lorsque j'entendis son ventre gargouiller, surtout suite au petit regard innocent qu'il me lança juste après. Je hochais négativement la tête lorsqu'il me demanda si j'avais déjà mangé et haussait légèrement les épaules. « - Nope, j'ai pas déjeuné non plus. Disons que j'ai préféré passer le temps à aller emmerder un membre de la Résistance. » me contentais-je de dire en haussant de nouveau les épaules, un petit sourire innocent accroché aux lèvres, semblable au sien.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________


La vie est une porte qu'on nous claque lentement au nez, et lorsque l'ouverture se réduit à une fine fente de lumière, nous tâchons de nous souvenir de ce merveilleux paysage qu'elle nous offrait jadis, grand ouvert, le panorama d'un avenir sans fin. Cet avenir meurt ce jour même où je me souviens.

© TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
_______________________





MessageSujet: Re: Retour à la normale {Damon}

Revenir en haut Aller en bas

Retour à la normale {Damon}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» retour au travail....
» Le 23 mai Varadero me voilà/et c'est grâce à vous/retour à la réalité
» Est-ce que quelqu'un a vu le retour de Nounou McPhee
» Retour maison
» Retour 3D' S-Pagne...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
APARECIUM ::  THE MAGIC WORLD :: Londres :: Les Habitations-